>> Actualité           >> Nous contacter           >> Accueil

galerie photos

Fonctionnement

Charte du Jardin partagé :

Du collectif pour se rencontrer, pour échanger…
Du privatif pour se faire plaisir…
Chacun à son rythme…
Un jardin accessible à tous !!!

Règlement du Jardin partagé :

Le jardin est situé sur un terrain appartenant à la Ville de Chambéry et sa gestion est confiée à l'association "le Jardin du Paradis".

Accès au jardin :

Le jardin est ouvert à toutes et tous lorsqu’un des jardiniers membres du Comité de jardiniers est présent dans le jardin.

L’usage de la cabane, de l’eau, des matériaux de construction, des outils collectifs… sont réservés aux membres du Comité de jardiniers.

Les enfants entrant dans l’enceinte du jardin doivent être sous la responsabilité d’un adulte.

Les animaux domestiques sont invités à rester en dehors du jardin.

Le Comité de jardiniers :

Sont membres du Comité de Jardiniers :

  • les individus souhaitant s’impliquer dans les activités du jardin ;
  • les structures partenaires, après accord préalable du Bureau de l’Association et signature d’une convention de partenariat.

Les membres du Comité de jardiniers doivent être adhérents à l’Association. Ils s’engagent par leur adhésion à partager les valeurs évoquées dans la Charte : respect et ouverture à l’autre, respect des lieux et de l’environnement.

Le Comité de jardiniers se réunit régulièrement pour décider collectivement ou être informé des aménagements ou activités liées au jardin.

Chaque membre du Comité de jardiniers s’engage à participer à des taches collectives, hors arrosage : construction des bacs, aménagements du jardin, animation lors des journées festives…

Aménagements du jardin :

Le jardin partage deux types de bacs ou espaces : collectifs et individuels. La répartition des bacs/espaces se fera annuellement en début de saison, de manière concertée entre les membres du Comité de jardiniers. Si la demande de bacs ou espaces individuels est supérieure au nombre de bacs ou espaces disponibles, de nouveaux bacs/espaces seront créés. Si cela n’est pas possible, une solution sera proposé de manière concertée entre les membres du Comité de jardiniers : rotation annuelle, diminution de la surface allouée à chaque jardinier, regroupement de foyers par bac/espace…

Le comité de jardiniers définira chaque début d’année :

  • le plan d’occupation du jardin,
  • le plan des semis,
  • les tâches collectives.

Les tâches collectives sont également définies annuellement par la Commission travaux, en concertation avec les membres du Comité de jardiniers.

Pratiques et usages :

Sur les parcelles privatives :

  • le jardinier peut planter : légumes, fruits et fleurs suivant le principe d’un jardinage biologique ou raisonné,
  • pas de plantations pérennes (framboisiers, etc.) car chaque parcelle doit pouvoir être transmise « nue » à un autre jardinier chaque année,
  • apport en produits phytosanitaires et amendement minéral interdits,
  • amendements organiques autorisés (fumier, compost…),
  • arrosage uniquement à l’arrosoir à partir des cuves de stockage d’eau,
  • le jardinier doit entretenir la parcelle qui lui a été attribuée (mauvaises herbes, entretien des plants, tailles, etc.). A défaut d’entretien durant 2 mois, la parcelle lui sera retirée et attribuée à un autre jardinier.

Sur les parcelles collectives et le reste du jardin :

  • plantation d’arbustes autorisée (implantation ponctuelle ou haie) dans le jardin,
  • plantation d’arbres autorisée dans le jardin (hauteur totale de moins de 5 m),
  • apport en produits phytosanitaires et amendement minéral interdits,
  • amendements organiques autorisés (fumier, compost…).

L’arrosage du jardin et la distribution des légumes cultivés dans les bacs collectifs se fera en concertation entre les membres du Comité de jardiniers. La facture d’eau utilisée pour le jardin sera répartie entre les membres du Comité de jardiniers, suivant des modalités définies de manière concertée.

Autres pratiques :

- bruit : il est interdit de gêner la tranquillité du voisinage du Paradis. Il est conseillé de travailler au jardin entre 9h et 21h.

- feu : Interdiction de faire du feu pour barbecues ou autre, sauf lors des activités organisées par l’Association.

compostage des déchets du jardin : les déchets du jardin (plants fanés, déchets de taille, mauvaises herbes, etc.) seront stockés dans la zone prévue à cet effet dans le jardin, puis broyés afin de servir de compost.

Dans tous les cas, les activités dans le jardin doivent être compatibles avec les clauses contenues dans la convention de mise à disposition du terrain par la Ville de Chambéry et le règlement des jardins de la Ville de Chambéry, s’il existe.

Adhésion à l’Association « Le Jardin du Paradis » :

Le montant de l’adhésion à l’Association du Jardin du Paradis est modifié ou confirmé annuellement lors de l’Assemblée générale. L’adhésion est annuelle et calée sur l’année civile (du 01.01 au 31.12).

Pour 2015, le montant des adhésions est le suivant :

  • 15 € par foyer, pour toute personne membre du Comité de jardiniers ou toutes personne souhaitant être informée des activités de l’Association et contribuer par sa participation financière aux activités de l’Association ;
  • 30 € par structure partenaire ;
  • 10 € pour disposer d'un bac individuel (1,20 x 1,20 m), merci de faire votre demande par email.

Une « participation sympathisant(e)s » de 2 € peut être donnée à l’Association. Elle permet à tout un chacun(e) :

  • d’afficher son adhésion aux valeurs portées par le jardin partagé ;
  • de marquer un intérêt pour les objectifs poursuivis et les actions menées par l’Association ;
  • d’être informé(e) par voie d’affichage ou par mail des activités de l’Association.

Les dons sont acceptés par l’association (participation financière, outils, matériaux, mobilier de jardin…).

Evolution du règlement :

Le présent règlement pourra être modifié annuellement en tant que besoin. Ces modifications seront proposées et actées lors de l’Assemblée générale annuelle de l’Association.